En 1968, M. Jantou de Toulouse revend à son ouvrier Yves Thuriès sa pâtisserie de Gaillac. Ce petit fonds de commerce tourne au départ avec un seul apprenti. C'est l'époque des concours et des prix. Yves Thuriès se présente à Paris, au concours des Meilleurs Ouvriers de France. Il exécute un travail admirable, il est reçu dans deux disciplines. C'était du jamais vu. Tout le monde applaudit. Yves Thuriès est plébiscité par l'ensemble de la profession et sollicité par de nombreux journalistes gastronomiques.

En 1977, Yves Thuriès publie le premier tome de La pâtisserie française. Il fut le premier livre de recettes à être aussi richement illustré de photos. Cette Encyclopédie, traduite en plusieurs langues, deviendra l'ouvrage de référence pour plus de 200 000 professionnels.



En 1978, Yves Thuriès s'installe à Cordes sur ciel, superbe village perché, et y crée un laboratoire de pâtisserie. L'année suivante, Yves Thuriès se voit remettre le Culinary Trophy, qui le désigne Chef de l'Année.


En 1980, Yves Thuriès acquiert le restaurant Le Grand Ecuyer dont il fait l'établissement le plus coté de la région. Il y recevra de nombreuses personnalités, telles que François Mitterrand ou la Reine-Mère Elisabeth d'Angleterre.

En cette même année, il exporte son savoir à travers le monde et crée successivement des pâtisseries à Dakar et Abidjan, puis aux Etats-Unis où il forme des équipes à Los Angeles, Dallas et San Francisco. Il effectue également des démonstrations en Allemagne, Espagne, Suisse, Belgique, Italie, mais aussi au Japon, en Thaïlande et en Chine populaire.



En 1985, Yves Thuriès fait l'acquisition de L'Hostellerie du Vieux Cordes. Il en fait son bistrot. Trois ans plus tard, Yves Thuriès crée Thuriès Magazine Gastronomie, qui, s'adressant avant tout aux professionnels, présente une cuisine et une pâtisserie modernes, inventives et vivantes.

Puis en 1989, ce sera la création du Musée de l'Art du Sucre, situé au sommet de Cordes sur Ciel. Deux salles d'exposition regroupent une centaine de pièces artistiques, toutes réalisées exclusivement à base de sucre. Il crée et lance en 1991, une ligne de chocolats de luxe, réalisés de façon artisanale par la Chocolaterie Excellence.



Yves Thuriès est élu Président des Meilleurs Ouvriers de France du Grand Sud-Ouest en 1995.

Et c'est l'année suivante que naîtront les premières tablettes de chocolat Marbré : un chocolat original, aux deux couleurs et aux deux parfums. Ce chocolat était déjà réalisé de façon artisanale, en mélangeant le blanc et le noir. Les carrés étaient plus ou moins blancs ou noirs. C'est pourquoi Yves Thuriès fait appel à un ingénieur afin de concevoir une machine destinée à réaliser ce chocolat en tablettes, avec des marbrures plus belles et plus lisses.

Aujourd'hui, son nom génère, dans les domaines de la restauration, de l'édition et de la chocolaterie, un chiffre d'affaires important et emploie plus de 200 personnes.